mardi 1 octobre 2013

Days of heaven (in Corsica)




Je ne l'ai pas tout de suite reconnue. La Corse, je l'avais connue par son littoral, ses côtes escarpées, ses criques désertes, ses eaux turquoise. Mais tout cela n'était qu'une infime partie de sa beauté.

Nous avons passé plusieurs jours dans les montagnes, à crapahuter, à nous promener le long des cours d'eau en boulottant des mûres sauvages, et à pique-niquer sur les rochers. Lui s'est baigné presque systématiquement dans ces eaux transparentes et glacées, moi une seule et unique fois.

Je me souviendrai longtemps de ce jour où nous avons découvert, au bout d'un long long chemin de montagne, caché derrière des pins laricio, un lac couvert de nénuphars par endroits et des petits cochons roupillant à l'ombre des pins. Un moment de calme et de sérénité que nous avons savouré pleinement.
Ce que nous avons savouré pleinement aussi, ce sont les 9 boules de glace que nous nous sommes partagées à la terrasse de chez Geronimi, mon nouveau glacier préféré : myrte, farine de châtaigne, betterave & framboise, agrumes, fraise, figue et 3 boules de pamplemousse rose. Laissez-moi vous dire à quel point sa glace à la farine de châtaigne, entre autres, est une merveille de douceur, et son sorbet au pamplemousse rose la ***QUINTESSENCE *** du fruit, la perfection faite sorbet. J'en aurais voulu encore et encore et encore.
Il y eut aussi un bout de nuit à la belle étoile suivi d'une matinée entière au bord de la Restonica à écouter le clapotis de l'eau, une autre nuit passée dans un couvent, et puis de longues baignades en mer, et une très chouette balade dans les hauteurs de Centuri avec un vent à décorner les bœufs. Et tant de choses encore.

J'en suis terriblement nostalgique.






































13 commentaires:

Morning g a dit…

La Corse aura toujours quelque chose de magique ! Ces petits villages perchés me rappellent Sainte Lucie de Tallano où j'ai passé 2 de mes séjours corses !
Bonne rentrée Mingou ^^

Gracianne a dit…

On croirait presque sentir l'odeur des pins, de la myrte, entendre cascader les rivieres, sentir les aiguilles craquer sous les pas. Ca fait du bien, cette fenetre mediterraneenne en ce debut d'automne.

MM a dit…

Morning g : Oui, je suis d'accord. Je n'étais pas particulièrement enthousiaste pour y retourner, mais franchement, je ne regrette pas tant c'était merveilleux.
Nous étions plus au nord, entre Corte, Vizzavona et Piana, un coin magnifique, puis Calvi, St Florent, Centuri Port...
Bonne rentrée à toi aussi ! (même si elle est passée depuis un moment)

Gracianne : Tu fais bien de parler des odeurs. Je repense très souvent au parfum des figuiers...
Avant d'y retourner, je me disais, honte à moi, que la Corse, c'était surfait. Comme j'ai eu tort...

Artsakountala a dit…

Mais j'ai mangé les mêmes glaces que toi ! Nous logions, pas très loin, dans la montagne à Vico.
J'ai découvert, entre autres choses, le myrte qui a quelque chose pour moi de mystérieux.
Mais surtout, la nature si puissante m'a bouleversée.
Merci de nous avoir fait partager ton séjour dans ce beau pays !

MM a dit…

Artsakountala : C'est incroyable, nous étions justement au couvent de Vico ! Et je peux te dire que cette nature m'a également profondément touchée. J'ai eu comme une révélation, et je ne cesse d'y penser depuis que je suis rentrée à Paris (il y a 3 semaines déjà). Donc je vois très bien ce que tu veux dire.

Sarah-Lou a dit…

Hé bien hé bien! Mingou, figure-toi que moi aussi je suis allée manger ces glaces en juillet. Je me souviens de celles au brocciu... Et de pâtes aux langoustes dans une cabane improbable perdue au milieu du maquis... Et du miel...

MM a dit…

Sarah-Lou : Nous sommes faites pour nous entendre :-) Mais pourquoi ne parle-t-on pas plus de Geronimi ?

Camille a dit…

Tes mots sur les photos que je revois avec émerveillement donnent terriblement envie de partir sur le champ en escapade aventureuse. (d'ailleurs si tu as des petites adresses...)
(le miel des abeilles corses est trop bon sur le pain brioché de Landemaine)

Gabriella a dit…

En lisant ce billet si bien illustré, je
repartais en ballade là-bas, marchant dans
la Restonica à l'ombre des grands pins
laricio à l'écorce si caractéristique !!

Grand Chef a dit…

On n'a jamais mis les pieds en Corse, mais ça donne envie...

narumi a dit…

Je comprend ta nostalgie, c'est absolument superbe !

loukoum°°° a dit…

Héhé on a la même robe! :)

MM a dit…

(Désolée pour les réponses tardives)

Camille : (Des adresses en Corse, tu veux dire ?)

Gabriella : Je garde un souvenir lumineux de la Restonica. Que c'était paisible et beau.

Grand Chef : Ce n'est pas une destination très originale, mais on ne peut rester indifférent à ses paysages... Je ne comprends pas pourquoi il m'a fallu si longtemps pour me décider à y retourner...

narumi : Ça l'est ! Et je n'ai qu'une envie : y retourner encore.

loukoum°°° : Héhé, ça ne m'étonne guère ;-)