jeudi 22 septembre 2011

Le goût des mûres insulaires


Notre tour a fini par arriver.
Nous avons pris un train à grande vitesse, puis un bus, puis un bateau qui tangue un tout petit peu.
Et à l'arrivée, cette île et l'impression d'être au bout du monde.




















C'est en trench, jupette et derbies — tenue appropriée s'il en est — que j'ai parcouru les sentiers côtiers et la lande bretonne durant cette semaine. Je cherchais le grand air, l'océan, les vagues qui se fracassent sur les rochers. Nous avons trouvé en sus des mûres à profusion, petites pépites noires dont nous nous sommes délectés au gré des balades et qui ont immanquablement taché nos doigts gourmands. Oserais-je dire qu'il s'agit du souvenir le plus prégnant de ces vacances ?

Évidemment, j'ai repensé à ces mots que Monet avait écrits à son ami Caillebotte de Kervilahouen : "je suis ici dans un pays superbe de sauvagerie, un amoncellement de rochers terrible et une mer invraisemblable de couleurs : je suis très emballé quoique ayant bien du mal, car j'étais habitué à peindre la Manche et j'avais forcément ma routine, mais l'Océan, c'est tout autre chose."
Et puis j'ai pensé à elle aussi.

J'ai déjà la nostalgie du ciel et de la lumière infiniment changeants de Belle-Île, un lieu rêvé pour les contemplatifs de mon espèce.
Il aura suffi d'une fois pour que j'en tombe amoureuse.

************

P. S. : J'aurais aimé poster un ou deux dessins, mais je me suis essayée à l'aquarelle pour le carnet de voyage, et malheureusement, ce n'est pas montrable. Désolée.
En revanche, si vous êtes patients — et je sais que vous l'êtes, puisque vous me lisez encore —, je vous redessinerai quelques-unes des choses exquises que nous avons mangées là-bas.

24 commentaires:

Gracianne a dit…

Nous sommes des lecteurs tres patients, et attentifs. Alors oui, on en veut encore, des dessins gourmands - et si j'ose demander, un dessin des chevaux.

Je suppose qu'il est tres difficile de s'essayer a peindre, a Belle-Ile, quand on a Monet en memoire. C'est un des endroits dans lesquels je me sens le plus frustree par la pietre qualite de mes photos, il m'est impossible de capter cette lumiere incroyable, de rendre ce que je vois (et j'aime beaucoup les les tiennes par contre).

Merci d'avoir pense a moi :)

Narumi a dit…

Très jolie lumière dans tes photos ! je suis jamais allée à Belle-Île, tu me donnes envie de quitter Paris immédiatement ! J'ai hâte de voir "ces choses exquises" dans tes dessins :)

ore a dit…

Suberbe ces photos!
Aaah l'aquarelle... Que d'essais, de pages noyées et de maladresse pour ma part.
Bien sûr, on patiente pour de nouveaux dessins gourmands!

Le Citron a dit…

Superbes photo ce pays magique...
Je suis impatiente à l'idée de déguster tes prochains dessins.

Cécile a dit…

Quand j'habitais le Nord, ce que je préférais lors des ballades sur les sentiers côtiers, c'était ramasser les mûres (quand je réussissais à ne pas les manger toutes, directement sur place). Les enfants aussi adoraient ça et j'aimais voir leurs bouches violacées (bon, ça me plaisait moins, je l'avoue, quand il s'agissait des vêtements) et leurs bras tendus, évitant les griffures.
Je suis bien contente que tu aies trouvé là-bas matière(s) à contempler et à rêver. La mer n'a pas son pareil pour faire cela.
Je t'embrasse.

Birdie a dit…

Que c'est joli, ça donne vraiment envie d'aller s'y promener (et en Derby pourquoi pas ^^)

Damien a dit…

Que c'est beau ! Ça me donne envie de m'échapper de la capitale et d'aller me ressourcer dans ce coin de nature si prometteur. Un lieu également adapté à mon tempérament de "taiseux" contemplatif.

Sovanna a dit…

Très chouettes photos...ça donne envie de nature et de ballades. Les comestibles sauvages y ajoutent un intérêt certain (pour ma part c'était une belle récolte de figues sur des arbres abandonnés il y a une quinzaine).
L'aquarelle, j'ai un peu jeté l'éponge...c'est vraiment trop difficile (pas droit à l'erreur). Mais en sens on y retrouve le côté aléatoire des effets que tu peux obtenir avec ton appareil photo, non ?

Agnèslamexicaine a dit…

ah cette lumière... j'aime énormément ces îles aux côtes sauvages, étrangement je les trouve rassurantes, on se sent en sécurité de la banalité du monde. Et puis ces mûres! prend ton temps!

Raids Pâtisseries a dit…

Tes photos sont magnifiques !

avis a dit…

très belles photos et j'ai comme les autres, hâte de voir tes dessins culinaires ^^
je ne suis jamais allée à belle-ile non plus mais j'ai de fortes envies de retourner en Bretagne...
bises
manuela

Artsakountala a dit…

Magnifique billet !
Je suis si contente d'avoir de tes nouvelles. Et celles-ci m'enchantent !
J'attendrai patiemment les dessins de vos agapes :-)
Je t'embrasse,
A/C

Lylou a dit…

C'est bien de se permettre un petit voyage de temps en temps afin de faire un break et de recharger ses batteries autant psychologiquement que physiquement.Ta phrase m'a fait bien rire :"J'aurais aimé poster un ou deux dessins, mais je me suis essayée à l'aquarelle pour le carnet de voyage, et malheureusement, ce n'est pas montrable." J'aurais bien aimé les voir malgré tout tes dessins. L'aquarelle est une technique difficile il faut savoir doser le degré d'humidité du papier. Je te conseille le livre de Ewa Karpinska "Aquarelle,la lumière de l'eau" et les livres de Jean Louis Morelle. A bientôt.

MM a dit…

Merci à tous ! Mon Yashica est très flatté :-)

Gracianne : En fait, je n'ai qu'une seule photo de cheval, c'est celle qui est dans ce billet... Je regrette de n'avoir pas photographié celui de Borderune...

Narumi : Curieusement, le Yashica a mieux rendu la lumière de Belle-Île que l'appareil numérique...

Ore : J'ai commencé tout récemment, il me faudra un peu de persévérance...
Et toi, tu n'as pas laissé tomber ?

Le Citron : Merci !

Cécile : J'imagine très bien la scène :-)
Je t'embrasse.

Birdie : (Les derbies ne sont pas si inaproppriées que ça, mais elles détonent par rapport aux inévitables chaussures de randonnée...)

Damien : Oui, mais pour en profiter pleinement, il faut éviter d'y aller en juillet-août...

Sovanna : Quelle chance pour les figuiers...
Je n'ai pas l'ambition de "faire de l'aquarelle", mais juste de l'utiliser pour colorier. Pour changer des crayons de couleur. En tout cas, je n'ai pas dit mon dernier mot.

Agnès : J'aime de plus en plus ces côtes sauvages, elles m'apaisent.

Raids Pâtisseries : Merci !

Avis : Merci ! Je tâcherai de ne pas trop traîner :-)

Artsakountala : J'ai passé une semaine merveilleuse :-)
J'espère que tu vas bien ! Désolée de ne pas venir aux nouvelles plus souvent...
Bises.

Lylou : Merci pour les conseils ! Je ne manquerai pas d'y jeter un œil.
Là, j'ai eu un peu de mal à colorier mes dessins, car je les ai fait sur un papier non adapté (j'avais oublié de prendre un carnet de voyage avec moi).
Mais je promets de vous en montrer quand j'aurai progressé.

(les chéchés) a dit…

belle-île, c'est un prochain rêve en destination... encore plus attirée en la découvrant ici... tes photos sont belles!
pour l'aquarelle, il faut, c'est sûr du papier adapté (sinon, tout ce qu'on fait est frustrant -et moche), un bon pinceau (et même, une bonne aquarelle aux couleurs bien lumineuses)...
je suis sûre qu'on en verra ici bientôt... :)

(heureuse d'avoir un nouveau billet!)

pierre a dit…

tres TRES belles photos !!!

Dévorer les livres a dit…

Salut Mingou. Je n’aurai pas l’occasion de suivre tes traces cette fois-ci, mais je te remercie pour tes précédents conseils. Je rentre de Cancale. En arrivant, le parking bondé du samedi après-midi et les montagnes de bols-bretons-à-prénom m’ont fait un peu peur mais ce sentiment s’est vite évanoui face l’accueil charmant des chambres d’hôtes Lattitude, de leurs crêpes à tomber et des longues randonnées sur le chemin des douaniers au levé du soleil. Prochain cap la Touraine. J'ai hâte.

MM a dit…

Les chéchés : Tu sais, ce n'est qu'un point de vue très partiel et très subjectif de Belle-Île...
Comme je l'ai dit plus haut, je suis partie sans prendre un carnet — erreur de débutant, vraiment. Du coup, j'ai dessiné dans mon carnet habituel, qui n'est pas du tout destiné aux croquis, mais convient tout de même aux crayons de couleur.
Quant aux pinceaux, je suis surtout équipée en pinceaux chinois. J'en ai bien quelques autres, mais si tu pouvais me conseiller, je serais ravie. Idem pour l'aquarelle :-)

Pierre : Merci merci ! Je n'aurais pas imaginé avoir des compliments d'un VRAI photographe :-)

Dévorer les livres : C'est super. Tu me donnes envie d'y retourner, pour les balades — j'ai un problème avec le concept de randonnée, à connotation trop sportive pour moi —, et aussi les "crêpes à tomber". As-tu testé le restaurant japonais ? Et le Coquillage ?

Sophie a dit…

L"ambiance de ces photos est assez incroyable :-). Je saurais être patiente pour les dessins.

MM a dit…

Sophie : Je n'y suis pour rien. Ce sont les effets très spéciaux de mon vieux Yashica (j'adore le côté aléatoire de cet appareil).
Je me suis (enfin) attelée aux dessins. J'espère pouvoir vous montrer ça ces prochains jours.

L'oeuf qui chante a dit…

Sur certaines photos, on dirait qu'il y a de la brume. Est-ce un effet de l'appareil ou il y en avait-il vraiment ce jour-là ?
Les langoustines sont magnifiques, elles font drôlement envie ; et j'aime tout particulièrement la photo des mûres, avec ce "trait de surexposition" à gauche.
Finalement, ça valait peut-être le coup de les attendre ces vacances :)

MM a dit…

L'œuf qui chante : Les deux ! Le temps était assez brumeux à ce moment-là effectivement, mais mon appareil provoque en plus des effets inattendus (surexposition, flous, zones colorées...) :-)
Les langoustines étaient exquises, nous nous en sommes gavés (avantage du buffet de fruits de mer à volonté :-)).

sooishi a dit…

Quel endroit splendide! ça laisse rêveur...

MM a dit…

Sooishi : Merci ! C'est vraiment le lieu qui est magnifique :-)