mardi 26 octobre 2010

Perfect day (recettes parfaites pour un samedi pluvieux d'automne)


La table était réservée depuis presque un mois.
Je suis arrivée peu après vingt heures, il était déjà là. Un an quasiment, que nous n'étions pas venus. J'étais heureuse de retrouver le lieu inchangé, la même atmosphère chaleureuse qu'avant (bon, la "femme à poêle" a disparu du mur depuis belle lurette, mais pour le reste, c'est toujours aussi chouette).
Avec la terrine de campagne qui nous fut servie pour patienter, je me suis fait deux tartines complètement jouissives et déraisonnables (je me suis dit qu'après tout, c'était jour de fête).
Les coquilles Saint-Jacques marinées avec leurs petits croûtons et leurs herbes étaient fraîches et parfumées ; le pavé de cabillaud cuit à la perfection, une chair nacrée, tendre, sublime ; les haricots de Paimpol à la tomate, une évidence.
Pour le dessert, impossible de ne pas choisir le riz au lait, servi dans une sorte de soupière avec une cuillère en bois plantée en son milieu : le principe est de piocher exactement ce qu'on veut et de se resservir autant de fois que cela nous plaît. Les minuscules grains de vanille sont perceptibles sous la dent, et le caramel accompagne à merveille ce dessert que d'habitude je préfère manger nature.


Évidemment, j'ai goûté à ses brochettes de thon mariné au saté et à son filet de rascasse (choisi en souvenir d'un plat adoré dans un restaurant de Biarritz), tous deux délicieux. Et le dessert au chocolat qui clôt chacun de ses repas à la Régalade, quenelle et gâteau moelleux au chocolat noir (accompagnés cette fois d'une crème anglaise au thé vanillé), est toujours aussi dément.

Un repas d'anniversaire sans une seule fausse note. La prochaine fois, pour que tout soit absolument parfait, il faudra juste penser à demander au moment de la réservation la "petite table près des cornichons", comme nous l'a conseillé une serveuse.

Si je suis aussi dithyrambique, c'est parce que la Régalade est mon restaurant préféré de la terre entière, mon restaurant doudou. Celui qui ne déçoit jamais, qui rend la vie plus douce et console de tout. Celui où l'on va les jours de fête et où l'on aimerait célébrer tous les moments heureux. On y goûte une cuisine simple, généreuse, qui met les produits en valeur, et va à l'essentiel.

La Régalade
49, avenue Jean Moulin
75014 Paris
M° Porte d'Orléans (ligne 4)
01 45 45 68 58 (réservation impérative !)
Ouvert du lundi au vendredi (sauf le lundi midi)


L'essentiel, ces temps-ci, est de ne pas se laisser décourager par la somme de travail nouveau à abattre, ne pas se laisser impressionner par tout ce qui est trop technique, et surtout, ne pas décevoir.
Le spectre de la lose me guette toujours... Dans quelques mois, il faudra rendre définitivement ce bureau et repartir à zéro. Ailleurs.
Ne croyez pas que cela puisse me gâcher ma saison préférée. Il en faudrait beaucoup plus.

Parmi les choses réjouissantes du moment, il y a les discussions électroniques qui ponctuent le quotidien. Il y a S., qui sait votre passion pour le flan et ne manquera pas de vous informer de l'arrivée d'un flan "boulanger" chez Jacques Génin ; E., qui est pleine de ressources et a toujours un bon restaurant à vous conseiller ; C., qui vous tient au courant des nouveautés BBesques et sait repérer la musique qui vous plaira (dernièrement : Agnes Obel et sa musique douce et élégante) ; et puis G., qui au détour d'une phrase anodine vous donne une furieuse envie de minestrone, et qui fait le meilleur des gâteaux aux pommes.


Les deux recettes peuvent se préparer en écoutant Philharmonics d'Agnes Obel. Ce n'est pas obligatoire et cela ne les rendra pas meilleures, mais comme il y a plein de choses à couper en petits morceaux, vous passerez un moment bien plus agréable avec elle.


Minestrone con pesto
(recette librement inspirée de celles de ces deux livres)


pour 4 à 6 personnes

4 poignées de haricots borlotti (ici : des coco rose)
100 g de poitrine fumée
1 oignon
3 carottes
2 branches de céleri
une bonne poignée de haricots verts (équeutés)
2 feuilles de laurier
2 courgettes
3 pommes de terre
2 tomates (ou à défaut des tomates en boîte)
un (petit) morceau de croûte de parmesan
4 -5 c.s. de pesto (maison, c'est mieux)
huile d'olive
sel et poivre
des pâtes courtes (ici : des mezzi tubetti rigati 65, merci Camille !)

La veille, faire tremper les haricots borlotti dans de l'eau tiède.
Le jour J, commencer par cuire les haricots borlotti dans une casserole d'eau frémissante pendant une heure.
Couper les carottes, le céleri, les haricots verts, l'oignon et la poitrine en tout petits morceaux (brunoise).
Chauffer un peu d'huile d'olive dans une marmite, y faire revenir la poitrine et les légumes coupés en morceaux.
Ajouter les haricots borlotti, recouvrir largement d'eau et porter à ébullition.
Laisser mijoter à feu moyen et à couvert pendant une demi-heure.
Pendant ce temps, couper les courgettes, les pommes de terre en petits morceaux.
Peler les tomates (avec un Zyliss, c'est parfait), les épépiner et les couper également en petits morceaux.
Au bout des 30 minutes de cuisson, ajouter les courgettes, les pommes de terre, les tomates, le laurier ainsi que la croûte de parmesan.
Ajouter de l'eau si nécessaire, saler, poivrer, couvrir et laisser cuire une demi-heure supplémentaire.
Faire cuire les pâtes à part.
Quand le minestrone est prêt, incorporer les pâtes et le pesto, et rectifier l'assaisonnement.

C'est très bon tout de suite, mais c'est encore meilleur réchauffé.


**********


Gâteau aux pommes de Gracianne (sa recette est ici)


7 c.s. de farine (ici : T65)
2 c.s. d'amandes en poudre (touche perso)
6 c.s. de cassonade
1 sachet de levure chimique
2 œufs
4 c.s. de lait
3 c.s. d'huile
1/4 c.c. de cannelle moulue
1/4 c.c. d'extrait de vanille liquide
3 pommes (initialement : 4)

70 g de beurre demi-sel fondu
1 œuf
4 c.s. de cassonade

Dans un saladier, mélanger les ingrédients secs : farine, amandes, cassonade, cannelle et levure.
Dans un autre saladier (plus petit), mélanger les ingrédients liquides : œufs, lait, huile et extrait de vanille.
Incorporer petit à petit le mélange liquide au mélange sec.
Préchauffer le four à 210 °C.
Peler les pommes, les couper en tranches fines et les incorporer à la pâte.
Verser le mélange dans un moule (pas trop grand) beurré ou tapissé de papier cuisson.
Enfourner pendant 20 minutes.
Dans un bol, mélanger le beurre fondu, l'oeuf et le sucre, et au bout des 20 minutes, sortir le moule et verser le mélange sur le dessus du gâteau.
Enfourner de nouveau pendant 15-20 minutes.
Le gâteau doit être bien doré et les bords caramélisés.

D'autres ont également succombé à ce magnifique gâteau, humide et fondant. Je les comprends : je l'ai déjà fait deux fois en moins d'une semaine. Merci Gracianne.

54 commentaires:

Gracianne a dit…

Quand je pense que mes photos de minestrone - d'ailleurs ratees - sont restees coincees dans l'ordinateur en panne. Tu as fait pratiquement le meme que moi en fait - a quoi ca sert que je le publie maintenant?
Je blague :) C'est si bon, je suis completement d'accord, rechauffe le lendemain aussi, meme si les legumes et les pates (de Camille) ont bu tout le bouillon.
Et merci pour le gateau de tata Renee, une vraie vedette ces jours ci, avec des variantes sympa. Ta photo est tres jolie, et moi j'ai faim.

Oré @ Vert Avril a dit…

Oh, ce gâteau aux pommes fera partie de mes desserts de ce weekend!
Merci pour la découverte musicale: j'écoute en boucle "Riverside" depuis ce matin.
Belle journée ;o)

Sovanna a dit…

Je suis allée à la Régalade le mois dernier : jamais mangé un riz au lait aussi vanillé MIAAAM ! Après le paleron à la ficelle ultra fondant...
Et à propos de flan, celui de Carl Marletti dégusté ce we était vraiment terrible ^^ J'ai faim !

Mathilde a dit…

Minestrone et gâteau aux pommes : menu d'automne post-"rando dans les Flandres" tout trouvé pour les parents qui viennent ce week-end. merci !

Grand Chef a dit…

Oui mais est-ce qu'on peut emmener des enfants dans ce fameux restaurant? (des enfants qui ont fait presque tout seuls et dévoré presque tout seuls aussi le gâteau de Gracianne avec ardeur).
Parce qu'après Noël à Wien, on veut voir Pâques à Paris avant peut-être de partir pour de nouvelles aventures (enfin j'espère).

Courage pour la lose, je suis certain que tout va bien se passer.

A.P. a dit…

Parfait ! tout est noté et sera retenu pour essayer le bonheur.
Merci

Vanessa a dit…

Ah, j'avais déjà si envie de faire ce gâteau de Gracienne et maintenant je vois que c'est vraiment un must. Tout le monde fait des minestrones il me semble mais la tienne est si jolie. Tu sais, j'ai toujours peur de rentrer dans le lose aussi mais j'essaie de vivre dans le présent, d'apprécier les choses aussi longtemps que possible, même si je sais déjà que ça ne pourrait pas continuer. Tu es très douée et je sais que tu finiras par trouver ton chemin.

bergeou a dit…

Ton minestrone ressemble furieusement à ma soupe au pistou (enfin celle de ma grand-mère)et ce gâteua ça suffit de me narguer je vais vraiment devoir le faire si vous vous y mettez toutes....

MM a dit…

Gracianne : Mais évidemment que ça sert à quelque chose que tu le publies. Je suis sûre que ta recette n'est pas la même, et j'aimerais voir comment tu le racontes, ton minestrone.
Merci à tata Renée pour le gâteau.

Oré : Je n'écoute qu'elle actuellement. C'est addictif.

Sovanna : Tu es une adepte de la Régalade, toi aussi ? ;-)
Ciel, encore un flan diabolique à goûter. La liste s'allonge...

Mathilde : Tu me diras si tes parents ont aimé ou non ?

Grand Chef : Mais bien sûr qu'on peut y aller avec des enfants ! Il y en avait ce soir-là.
Vous allez passer Noël à Vienne ? Je suis HYPER JALOUSE ! (mais contente pour vous quand même)
Pas d'inquiétude pour la lose, on s'entend bien elle et moi.

A.P. : J'espère que tu le trouveras.

Vanessa : Moi, en ce moment, je pense beaucoup au gâteau des Moomins que tu as fait...
Oui, j'apprécie le moment présent. Mais le statut de précaire est un peu pesant parfois... surtout quand on voit les autres bien installés dans leur CDI.

Bergeou : Je veux bien voir comment elle est, ta soupe au pistou (je n'en ai jamais fait).
Le gâteau aux pommes de Gracianne va faire un carton, je le sens :-)

Artsakountala a dit…

Le gâteau de Gracianna a l'air géant ! Plus que trois mois à attendre (!) pour le faire (et oui, toujours pas de four à la maison car on va bientôt re-re-re-déménager et là-bas, nous attend un four sensas !).

La Régalade, je confirme, c'est, grâce à toi qui me la fait connaître, un de mes meilleurs souvenirs gustatfifs.

Et tes dessins toujours aussi beaux. Je dois t'avouer que, parfois, je les mets en fond d'écran sur mon ordinateur :-)

Quant à Agnès Obel, ;-)

Amitiés,

A.

Artsakountala a dit…

Mille excuses, Gracianne, pour avoir mis un "a" à ton prénom. Gracianna, cela a une consonance sudiste qui sonne bon l'été !

PS pour MM : hier, j'ai entendu Jean-Pierre Marielle parler d'Henri Calet et j'ai eu une pensée pour toi ;-)

Sovanna a dit…

Je ne dirai pas adepte car c'était la 1ere fois, mais c'est en passe de le devenir ! En fait c'est après avoir tenté sans succès de réserver à la Régalade Saint Honoré (trop demandé pour l'instant) que j'ai décidé de me "rabattre" sur la maison mère...et je ne le regrette absolument pas !

gabriella a dit…

Tu vois moi aussi je l'ai fait deux
fois, et il a voyagé !! une partie
du premier est parti en Ariège, le
second vers Cannes..

MM a dit…

Artsakountala : Trois mois à attendre avant de pouvoir faire un vrai gâteau...? Mais comment vas-tu tenir ? Je te souhaite plein de pancakes et de gâteaux à la poêle en attendant !
Ca me fait super plaisir que tu aies aussi aimé la Régalade. C'est un restaurant qui porte bien son nom.
Si tu veux mettre les dessins en fond d'écran, dis-le moi, je te les envoie dans un meilleur format.
Qu'est-ce que Jean-Pierre Marielle disait sur Henri Calet ? Ca m'intéresse et ça m'intrigue...
Et encore merci pour Agnes Obel :-)

Sovanna : Je crois que je n'arriverai jamais à me décider à aller à la Régalade Saint Honoré tellement je suis attachée à la maison mère (tu vois, je n'ai même pas pensé à l'évoquer ici...).

Gabriella : Je pense même qu'il y en aura un troisième ce week-end, étant donné que j'ai plein de jolies pommes...

Camille a dit…

Tout ça me donne furieusement envie de minestrone et de gâteaux aux pommes (Gracianne, je suis aussi curieuse de ta recette), de fruits de mer aussi (quoique je n'ai pas à me plaindre ici)

(puis je suis un peu nulle avec les dates, surtout avec ce décalage, mais B. A. !)

Gracianne a dit…

@ artsakountala, t'en fais pas, tu ne peux pas savoir le nombre de gens qui m'appellent Graziella par erreur. Mais peu importe, c'est joli aussi, et et Gracianne, c'est bien un nom du sud (mais du sud-ouest, le Pays Basque).
Tu devrais essayer les gateaux a la vapeur en attendant le super four.

@ MM et Camille - je viens de recuperer mes photos, alors ca fera juste un minestrone de plus sur la toile.

Paprikas a dit…

Moi aussi j'ai succombé au gâteau de Gracianne :) Et elle est programmée pour bientôt sur mon blog :) Un pur délice !

Sophie a dit…

Trop longtemps que je n'avais pas eu le temps de savourer tes billets. A l'arbre de sel, mon coeur balance toujours en le bibimbap et cette fameuse anguille grillée. A ne pas rater la prochaine fois que tu y vas.

clotilde a dit…

Mille mercis pour Agnès Obel, c'est une superbe découverte, un peu Tori Amos et un peu Keren Ann. Il faut que je m'empêche d'écouter "Riverside" en boucle, pour ne pas l'user... :)

Elle est ce soir en concert à la Flèche d'Or -- je ne pourrai pas m'y rendre, mais ça me fait quand même envie !

Artsakountala a dit…

@ MM : oh, je n'osais pas de te le demander ... ils sont trop beaux tes dessins. Ils devraient être placés à côté de la Joconde. Alors, OUI OUI OUI, je veux bien un meilleur format !
Marielle, qui est plutôt un taiseux, parle de Calet dans son dernier livre. Il est, pour lui, l'écrivain qui l'émeut le plus. Il a simplement dit, au cours de cet entretien, qu'il fallait avoir lu Calet dans sa vie. "Lisez-le !".

Alors, as-tu pu aller voir Agnès Obel ? Raconte-nous !

@ Gracianne, tu es du Pays Basque ? Je suis du Sud-Ouest ! Pas d'origine, mais je suis née là-bas, et ma famille y vit encore. Moi, je suis partie. "Il est loin, mon pays. Il est loin".
Des gâteaux à la vapeur ? Je ne connaissais pas du tout. Où pourrais-je trouver des infos ? Sur ton blog ?

MM a dit…

Camille : Finalement, décembre approche à grands pas. Je m'engage à te faire du gâteau aux pommes, sauf si Gracianne le fait elle-même.
(Les souhaits d'anniversaire font toujours plaisir, même en retard - du coup, ça fait du rab)

Gracianne : Je ne t'ai jamais dit que j'adorais ton prénom ?
Yessss ! (pour le minestrone)

Paprikas : Hé hé, je savais qu'il aurait du succès :-)

Sophie : Ca tombe bien, j'y vais demain (vendredi) justement. Et comme j'ai mangé du bibimbap aujourd'hui, le choix ne sera pas cornélien :-)

Clothilde : C'est drôle, on emploie exactement le même terme : pour ne pas l'"user".
J'y étais, à la Flèche d'Or, tout à l'heure. Ca s'est décidé très vite ce matin, on a vu qu'il restait des places.
Agnes Obel, je suis super contente de l'avoir vue, mais sa musique n'est pas vraiment faite pour être jouée sur scène, je trouve. An Pierlé, en revanche, a beaucoup de présence et d'énergie, j'ai beaucoup aimé. Et Daan, que je découvrais, était fantastique.
Là, je suis sur les rotules.

Artsakountala : Si tu veux, je peux t'envoyer chaque dessin dans son format original :-) (je te dois bien ça, au moins pour Agnes Obel)
J'ai toujours su que Jean-Pierre Marielle était quelqu'un de bien. Calet est aussi celui qui m'émeut le plus, avec I. Bachmann...
Veux-tu qu'on collecte des recettes de gâteaux à la vapeur pour toi ? :-)

Camille a dit…

Ouiiiii ! J'ai trop trop hâte de rentrer, j'ai besoin d'une pause française. Je ne sais pas encore très bien quand je passe à Paris, peut-être mi-décembre, une journée, pour rire
(moi aussi j'aime beaucoup le prénom de G.)

Artsakountala a dit…

@ MM : le jour miraculeux est arrivé ! Oh, oui, je veux bien que tu m'envoies tes dessins :-) :-) :-) :-) etc.

Pour les recettes vapeur, oui, on pourrait laisser un S.O.S. pour celles qui n'ont pas (encore) de four (ou pour celles et ceux qui veulent tester de nouvelles recettes) !

Si j'ai bien compris, il y a An Pierlé au concert que tu as vu. J'aime beaucoup cette artiste. Cela devait aller très bien ensemble.

Bises !

Artsakountala a dit…

... il y AVAIT An Pierlé

Gracianne a dit…

Good morning! et merci pour le prénom :)

Moi aussi, j'ai toujours aimé Marielle, sa voix surtout.

Artsakountala, c'est ma grand-mère qui était du Pays Basque, il reste là-bas une partie de ma famille. Beau pays, oui!

J'en ai fait une fois du gâteau a la vapeur, c'était un Bolu pandan , parfumé au pandan donc, on n'en trouve pas partout mais ça te donne la technique. Ils en font de délicieux a Hong Kong, extrêmement moelleux, parfumes a la vanille, mais je n'ai jamais essayé de les faire moi-même.

Artsakountala a dit…

Merci, GraciannE ! Ca me dit quelque chose, ces gâteaux. Je crois en avoir mangé une fois, dans le 13ème arr. à Paris. Je fonce sur ton blog pour noter la recette. Mon "chat" va être mon testeur !

MM a dit…

Camille : Une journée, c'est un peu court, non ? Tu me tiendras au courant ?

Artsakountala : Ok pour les dessins ! Je vais tâcher de faire ça ce week-end.
Pour les recettes de gâteaux sans four, on m'avait envoyé pas mal de liens ici :
http://mingoumango.blogspot.com/2008/06/mort-subite-et-rougail-inavouable.html

J'ai beaucoup aimé la performance d'An Pierlé. Mais c'était très différent de celle d'Agnes Obel, douce, calme, discrète.

Gracianne : Je ne connais personne d'autre ayant le même prénom :-)

Dans les gâteaux HK à la vapeur, il y aussi les malaigou (transcription improvisée) que j'aimais beaucoup quand j'étais petite...

L'oeuf qui chante a dit…

Je te laisse un commentaire tardivement, mais j'ai lu ton billet mardi, et une heure après, j'appelais La Régalade pour réserver pour vendredi soir (je "devais" un repas à mon amoureux pour fêter une bonne nouvelle). Résultat, en plus de voir le sourire sur son visage en découvrant le lieu et la carte, on s'est régalés (forcément), à tel point qu'il a rêvé de son risotto à l'encre de seiche cette nuit ! Mon suprême de volailles avec ses cèpes, ses navets et sa purée à la moutarde était juste dément, et je ne parle même pas du riz au lait (et le caramel...). En plus, service parfait, souriant et rapide et rapport qualité-prix comme aucun autre à Paris ! Merci, merci de m'avoir fait repenser à La Régalade !
Sinon, le gâteau aux pommes a l'air parfait, et le minestrone me donne bien envie de tester celui de Kaori Endo qui est dans un coin de ma tête depuis un moment...
PS : J'ai montré tes dessins des plats "régalants" ce midi à mon amoureux, il les a trouvés très beaux.

Artsakountala a dit…

MM, Merci Merci. Sache que je les attends patiemment. Prends ton temps, surtout.

Merci aussi pour ton lien. Je vais regarder ça de plus près.

Je continue à écouter AO. "Falling, catching" m'évoque des gouttes de pluie frappant doucement sur les carreaux d'une fenêtre. Elle a volé la vedette à BB et à d'autres pour le moment. En tout cas, je suis contente que cette découverte t'ait plu et que le concert ne t'ait pas déçu.

Ah, vive La Peau d'Ourse !

MM a dit…

L'oeuf qui chante : Ton commentaire me ravit ! (aviez-vous la petite table près des cornichons ? :-))
Ce que je crains le plus depuis que j'ai écrit ce billet, c'est qu'on me raconte de mauvaises expériences à la Régalade (ce qui est tout à fait possible, évidemment), j'aurais peur que les gens y aillent et soient déçus... Mais franchement, je n'ai jamais été déçue.
Le minestrone de Kaori Endo ? Ca m'intrigue, je n'en ai jamais entendu parler...

Artsakountala : Tu sais quoi ? Cette semaine, j'ai retrouvé le plaisir d'écouter La Superbe... He's the best, quand même :-)
Merci pour ton enthousiasme et ton soutien inconditionnels !
(Au fait, as-tu testé le restaurant japonais alors ?)

Artsakountala a dit…

Oui, je suis une inconditionnelle de La peau d'ourse !

Oui, j'ai testé les sushis du traîteur japonais, M. Suzuki, et ce fut un moment de délice. D'une délicatesse et d'une fraîcheur ! Rien à voir avec les restos japonais que j'ai l'habitude de fréquenter ici, pas mauvais mais pas aussi bons. Il fait, en guise de desserts, ces friandises avec le haricot rouge (dont j'ai oublié le nom ... suis nulle) mais les siennes sont différentes de celles que j'ai mangées jusqu'à présent. Ca rappelle le marron. Moins onctueux. De sorte qu'il y a un fort contraste entre le moelleux du riz gluant et le fondant du haricot rouge. TROP BON !!!!!

BB est TT (tip top) ! Ecoute quand-même, quand tu en auras le temps, Olafur Arnalds. C'est de l'instrumental.

Je vais essayer une recette de gâteau au rice cooker que j'ai trouvée, grâce à toi, sur le site de Clea. Je te (vous) dirai !

Bon lundi férié à tous !

bache a dit…

J'ai fait les deux recettes hier. Gateau aux pommes : parfait. Minestrone (sans pesto - pas de pot dans le placard, plus de basilic sur le balcon) über parfait.
Juste ce qu'il faut pour un dimanche sombre et froid.
Merci!

MM a dit…

Artsakountala : Tu as de la chance d'avoir un tel restaurant à côté de chez toi...
Je suis très intriguée par ces pâtisseries que tu décris (tu crois que tu pourrais en faire une photo un jour...?)
Ne t'inquiète pas, j'écouterai Olafur : tu sais à quel point je me fie à tes conseils musicaux :-)
Bons tests de gâteaux à la vapeur, et bonne semaine à toi !

Bache : Oh, c'est dommage que tu n'aies pas pu mettre de pesto dans ton minestrone... Moi, c'est justement ce que je préfère...
Minestrone et gâteau aux pommes peuvent illuminer le plus sombre des dimanches :-)

L'oeuf qui chante a dit…

Je n'ai pas osé demander la table près des cornichons (je l'ai regretté, elle est restée vide), mais la soirée était quand même parfaite ! Et puis, ne t'inquiète pas, même si La Régalade ne plaît pas à certains (mais comment serait-ce possible ? Nos voisins étaient tout aussi ravis que nous en tout cas), tu n'y es pour rien. Les goûts et les couleurs...

Le citron a dit…

Ah... Ce gâteau... Si seulement j'avais des pommes !

MM a dit…

L'oeuf qui chante : Dommage... Mais je suis sûre que ça devait être très bien.
Nous aussi, nos voisins (Allemands ? Suisses ? Italiens ?) avaient l'air ravis.

Le citron : C'est la saison ! :-)

Bon, sinon je suis un peu triste que personne n'ait noté mon pseudo chiasme dans le titre...

Gracianne a dit…

Ou l'on apprend ce qu'est un chiasme...
Je n'avais pas tilte, en fait moi j'avais la chanson de Lou Reed
dans la tete, qui allait tres bien avec le samedi pluvieux d'ailleurs.

MM a dit…

Gracianne : Oui, je faisais bien référence à la chanson de Lou Reed dans le titre. Mais je me suis aussi amusée à faire mon chiasme pourri que personne n'a remarqué :-)

Gracianne a dit…

Un chiasme bilingue ne plus, comment veux tu qu'on percute? La lecture de certains blogs devient un vrai challenge :)

MM a dit…

Gracianne : Bon ben j'arrêterai mes coquetteries linguistiques alors... ;-)

Patrick CdM a dit…

Tiens, j'hésitais pour La Régalade, mais je sens que ça va être bientôt, ce que tu décris est vraiment tentant!

Artsakountala a dit…

Et les amis, tous pour MM : http://www.elle.fr/elle/Site/Grand-Prix-des-Blogueuses-ELLE-2010/(blog)/la-bouche-pleine

Votez et faites passer !

MM a dit…

Patrick CdM : Il n'y a aucune hésitation à avoir pour la Régalade. Depuis des années que j'y vais, je n'ai JAMAIS été déçue. J'adore cette cuisine simple, sans chichis, sans esbroufe, mais toujours savoureuse.
Gracianne, Patoumi, entre autres, pourront te le confirmer !

Artsakountala : Merci pour ton soutien plus qu'enthousiaste !
(En fait, je m'en fiche de gagner ou pas gagner. Je n'ai pas envie de devenir une bloggeuse célèbre ou "influente", à supposer que ce soit possible. Ce qui m'importe, c'est d'être appréciée de personnes qui s'intéressent aux mêmes choses que moi... D'avoir pu vous connaître, Claire, toi, et quelques autres, bloggeuses ou non.
Bon, fini la minute Bisounours ;-) Je vais aller préparer le déjeuner...)

Gracianne a dit…

T'es mignonne en bisounours :)

Artsakountala a dit…

Mais quand-même, vive La Bouche d'Ourse et La Peau Pleine !

Ceux qui ne te connaissent pas ne savent pas ce qu'ils râtent.

Aujourd'hui, environ J - 2 mois avant de retrouver un four !

MM a dit…

Gracianne : Mais tu sais, parfois je me transforme en dragon aussi :-)

Artsakountala : De toute façon, personne ne peut faire l'unanimité. Je peux parfaitement comprendre qu'on n'aime pas ce que je fais.
Bon courage pour ces deux mois encore (après tout, j'ai bien tenu presque 6 mois sans four...).

Tatieva art a dit…

Flânerie délicieuse en cette journée de pluie... M'en fous, j'aime l'automne, j'aime la pluie, j'aime les parapluies et la cuisine qu'on peut inventer les jours de pluie, quand il fait gris souris dehors et tout coloré dans l'assiette dedans...
Je suis toujours sous le charme de tes dessins, ils ont une belle poésie !
Quant au minestrone, je dis mille fois oui pour se réchauffer le corps et l'âme !
Je vois qu'on ne peut pas devenir membre mais... qu'on peut garder ce lien gourmand en s'inscrivant à tes billets, je le fais illico avec grand plaisir pour ne louper aucun de tes billets d'humeur et de saveurs...

Gracianne a dit…

J'ai essaye ta version aux amandes, j'aime beaucoup. Ca change un peu la texture, un tout petit peu le gout, c'est legerement plus riche. Tres bon.

MM a dit…

Tatieva art : Moi aussi, j'aime l'automne, malgré la pluie, le froid qui s'installe, la grisaille...
Merci pour ta fidélité :-)

Gracianne : Oui, c'est une manie chez moi de mettre de l'amande un peu partout :-)

Artsakountala a dit…

Je ne sais pas qui a pu voter 10000 fois pour toi, mais il est génial ! Comme il doit s'agir d'un fan passionné (voire un peu plus ... un maniaque du vote), il doit faire un tour par ici (plusieurs fois par jour) et donc, je tiens à le remercier vivement ! Grâce à lui (elle), tu es passée en tête !

Vive les maniaques !

Claire a dit…

J’ai suivi ta variante, j’ai mis de la poudre d’amandes: super bon! (tiède au goûter, froid au dessert)

MM a dit…

Claire : Merki ! Moi, je varie, selon ce que j'ai dans mes placards... (ça te fait combien de recettes au compteur maintenant...?)

Claire a dit…

Ce week-end je suis allée goûter le flan de Carl Marletti: il est pas mal!
Très épais (ça plairait à Loukoum°°°), et un super goût de vanille. Par contre la pâte n'était pas assez cuite à mon goût (et elle n'avait pas beaucoup de goût d'ailleurs). La texture est correcte, mais pas assez fondante (il tient bien debout! ;-).
Hermé, Conticini et Génin restent devant, mais il se défend bien. Les autres pâtisseries avaient très bonne tête. Et surtout: lui au moins il n'est pas en orbite question tarifs! 3,60 à 4,90€ le gâteau individuel, ça fait longtemps que je n'avais pas vu des prix raisonnables chez un bon pâtissier à Paris.

MM a dit…

Claire : Quelle chance ! Je n'ai pas encore trouvé l'occasion d'y aller...
En revanche, j'ai pris un flan chez Conticini (Pâtisserie des Rêves 2) la semaine dernière, et je l'ai trouvé un peu trop vanillé...
Vivement le retour du flan Hermé !