dimanche 23 janvier 2011

Impose ta chance, serre ton bonheur, et va vers ton risque*


Récemment, une illustre... inconnue est venue déjeuner chez moi, à mon invitation (oui, j'ai de drôles d'idées parfois). Appelons-la C.
Comme C. est une personne bien élevée, elle n'est pas venue les mains vides : à peine arrivée, elle a sorti de son sac un énorme et magnifique pain au levain fait de ses blanches mains, sur lequel elle a inscrit mon initiale (rendez-vous compte !), ainsi qu'un bocal contenant un être vivant que je vais devoir nourrir... si je veux arriver à faire du bon pain comme le sien (étant donné mon aptitude à maintenir des plantes vertes en vie, j'ai quelques doutes...).
Voilà comment je me suis retrouvée avec Anatole (c'est son nom — à mon levain — vous pouvez essayer de deviner d'où m'est venue l'idée de ce nom, si ça vous amuse). J'espère qu'il survivra à mes vacances.

Avant le grand départ, plein de choses à faire, plein de gens à voir.
Enthousiasme et fascination devant les photos un peu irréelles, les expérimentations et bricolages de Heinrich Kühn, un photographe qui se prenait pour un peintre (ou l'inverse ?).
Réconfort d'une marmite de udon brûlants dégustés en bonne compagnie, après un entretien d'embauche de plus de deux heures.
Éblouissement devant les paysages brumeux de la Tamise, les nymphéas... Des frissons plein la peau devant une pie et son paysage enneigé, comme si je retrouvais une vieille connaissance. J'ai adoré voir le trait de pinceau se libérer sur les dernières toiles.
Joie intense en voyant mon montage de pile fonctionner (enfin !) dans le vieux Yashica de mon papa. Je vais pouvoir l'emporter avec moi en Thaïlande.
Ces derniers temps, j'ai tenté de faire le plein de toutes les choses qui me manqueront là-bas : galettes des rois, éclairs au chocolat, tartines beurrées... et surtout : côte de bœuf-sauce au poivre-frites (ou pommes de terre sautées).
Il m'a fallu beaucoup de temps, d'essais ratés, de steaks trop cuits, ou encore froids, avant d'arriver à maîtriser à peu près la cuisson d'un steak saignant comme je les aime. Depuis que j'utilise un minuteur, je n'en ai plus raté un seul.

Comment réussir un steak saignant


Prendre un steak d'au moins 1,5 cm d'épaisseur (rumsteak, entrecôte, filet...)
Laisser la viande à température ambiante au moins une heure avant de la cuire (cela évitera d'avoir un steak encore froid à l'intérieur).
Chauffer un grill (en fonte pour moi) légèrement huilé.
Quand le grill est bien chaud, saisir la viande à feu vif environ 1 min 50 de chaque côté pour un rumsteak d'environ 2 cm d'épaisseur (à ajuster : par exemple, 1 min 30 si le morceau est un peu moins épais). Pour un gros morceau de côte de bœuf, il faut compter entre 3 min 30 et 5 min de chaque côté, là aussi, tout dépend de la taille et de l'épaisseur du morceau. On tâtonne beaucoup au début, mais avec l'expérience, on finit par "sentir" le temps de cuisson nécessaire.

Pour accompagner le filet ou la côte de bœuf, rien de tel qu'une bonne sauce au poivre telle que celle de Gracianne.


Je laisse Gracianne vous expliquer la recette comme elle l'a fait un jour de novembre où nous discutions de nos repas respectifs de la veille ou de l'avant-veille :
"Il faut concasser du poivre, l'équivalent d'1 c.s. de poivre mélangé. Tu fais mousser du beurre 1/2 sel dans une casserole à fond épais et tu ajoutes le poivre. Tu laisses chauffer une minute, puis tu débouches la bouteille d'alcool (ici : du cognac), tu allumes une allumette, tu mets une giclée d'alcool dans le mélange beurre-poivre et tu allumes ça (on éteint la hotte avant obligatoirement). Une fois éteint, tu rajoutes 2 grosses c.s. de crème fraiche, puis une 3ème parce qu'il n'y en a pas assez. Un peu de sel. Tu mélanges, tu baisses le feu et tu laisses cuire en tournant quelques minutes, jusqu'à ce que le mélange soit bien épais."


De gros nuages s'amoncellent dans mon ciel... Je crois qu'il est grand temps que je parte...
Prenez soin de vous.

******

*Extrait d'un poème de René Char trouvé dans une des bulles de poésie parsemées dans le métro parisien en ce début d'année.

49 commentaires:

Grand Chef a dit…

Depuis que la viande tue et pollue notablement, on n'a jamais autant mangé de steaks (avant qu'il ne soit trop tard, carpe diem!) mais malheureusement ils ne sont pas toujours aussi merveilleusement saignants que sur tes photos... avec le sens de la sauce de Gracianne et la perfection des patates (là aussi, je veux bien une leçon! quelle perfection!) (s'il te plaît!) (pitié!)...

Bon voyage, bonnes éclaircies et courage pour Anatole!

Nouk a dit…

Magnifique vision de cette viande bien rouge, même si je n'en mange plus beaucoup. Bon voyage, profites-en bien et longue vie à Anatole (le mien s'appelait Dr Globule, mais le malheureux a été victime d'un assassinat prémédité... ;) ).

Vanessa a dit…

Cela me rassure de savoir que je ne suis pas la seule à ne pas réussir à maintenir les plantes en vie. Je les aime beaucoup mais les voir mourir me fait trop de la peine et donc, pas de plantes chez moi. C'est charmante cette histoire du pain avec un gros M au milieu. J'aurais bien aimé aussi voir ces expos de Kühn et de Monet. Je te souhaite des très bonnes vacances. Profite bien du soleil et reviens avec de belles photos. Bises.

Lylou a dit…

J'aime beaucoup ce tableau aussi mais je n'irais pas à l'exposition car d'après ce que j'ai vu aux infos il y a une foule de gens. Je me connais ça va me stresser ;-)
La sauce a l'air très onctueuse et j'ai l'impression que tu réussis de mieux en mieux tes dessins.

Lylou a dit…

"je n'irai pas" : Je corrige ma faute d'orthographe ;-)

L'oeuf qui chante a dit…

Dis donc, tu as des invités très bien élevés (et doués !).
Ta viande est magnifique, même si je ne peux pas en manger une aussi saignante... Par contre, les patates et la sauce mon font de l'œil (la jolie tasse aussi) !
Je n'ai plus de plantes à la maison ; vu le peu de lumière, je n'ai pas réussi à en garder une seule... J'espère qu'Anatole tiendra mieux le coup : quelqu'un va aller l'arroser en votre absence ?
Monet, j'essaierai de le voir au Musée Marmottan, ça fait longtemps que j'ai abandonné l'idée d'aller au Grand Palais...
Bonnes vacances, je te (vous) souhaite plein de soleil, de balades, de découvertes et de bon repas (thaï, miam !).
À bientôt, à ton retour ?

avis a dit…

bonnes vacances mingou :)
tes pommes de terre m'ont l'air à tomber par terre et moi qui adore la viande rouge, je me régale virtuellement en regardant tes photos ^^
bises
manuela

mamzelle CarnetO a dit…

bonnes vacances ! tu devrais confier Anatole à une voisine !! (pourquoi Anatole ? zut, une histoire de rime ?)
Pour la viande, elle est trop saignante à mon goût, quasi crue non ? ^^

Lylou a dit…

Moi j'ai déjà essayé d'entretenir mon levain mais à la fin j'en avais assez de le nourrir donc j'ai mis tout le restant dans ma pâte à pain:-S N'hésite pas à nous montrer de temps en temps une photo d'Anatole peut-être que je m'y remettrai ;-)

bergeou a dit…

J'adore la sauce au poivre, il va falloir que j'essaye la recette de Gracianne. Pour le levain moi avec la méthode que j'emploie pas de pertes, des pains superbes, et il a survécu à trois semaines de frigo cet été.

Camille a dit…

J'adore le bruit de l'obturateur.
et garde TRES précieusement ton billet de côté (hum, ayant allègrement loupé mon dernier repas avec l'amoureux (j'en ai encore honte) (heureusement, le vin était très bon), je me suis promis que les viandes grillées n'auraient plus aucun secret pour moi. quitte à louper en cachette des séries de bavettes et de côtes de boeuf (ça serait dommage) pour l'entraînement)

Une super nulle en viandes grillées a dit…

(et dis moi, faire mousser le beurre, c'est bien le laisser fondre jusqu'à ce qu'il ait l'air de faire des bulles ?)

Gracianne a dit…

Oui, Camille, c'est ca faire mousser le beurre. C'est pour ca que je prends du beurre 1/2 sel d'ailleurs, il mousse mieux. Et puis c'est du vrai beurre.

MM, quand je pense a nos conversations en off, ca me fait marrer. Il faudrait verifier le pourcentage de messages consacres a la nourriture sur la duree, mais ca represente certainement plus de la moitie. La viande, je l'aime comme toi, mais on n'est pas tous dans le meme cas a la maison, et hier j'ai du recuire des tranches de cote de boeuf pour des ptits joueurs (quel tristesse quand meme!). Parce que oui, j'en ai refait une, c'est de ta faute, a force de parler de viande rouge. D'ailleurs, a ce propos, je procede un peu differemment pour la cuisson. Je la fais d'abord revenir rapidement sur toutes les faces, a la poele, pour sceller les sucs. Avec des echalotes. Puis je l'assaisonne, sel, poivre, thym, romarin, et je l'enfourne a 210C avec les echalotes, des gousses d'ail en chemise et un peu de beurre 1/2 sel. Disons 20 minutes pour une cote (un peu trop) saignante. Tout depend du poids de la viande, comme tu dis, faut le sentir. Ensuite je la sors, je l'emballe dans une feuille d'alu et je la laisse reposer une bonne dizaine de minutes, histoire qu'elle s'attendrisse. Pendant ce temps je deglace le jus du plat au vin blanc, et je laisse mijoter sur feu doux jusqu'au moment de servir. Ca te fait une sauce aux echalotes genre gravy tout a fait sympathique aussi.

Le pain de C est magnifique. Ton dessin aussi. Vous etes tres douees toutes les deux. Mais pourquoi Anatole?

MM a dit…

Petit mot tres rapide : ca fait tres plaisir de vous lire de Chiang Mai. Je viens d'arriver, apres un long periple...

Gracianne : Et dire que je ne vais pas pouvoir tester ta recette avant plusieurs semaines...

Cuisine Framboise a dit…

De bien bonnes amies. Ce pain superbe, cette sauce à tomber semble-t-il. Gracianne est de bons conseils.
Bonnes vacances.
J'espère qu'Anatole va bien (Anatole pour son caractère?)
La cuisine thaï m'irait bien aussi.

christelle is flabbergasting a dit…

Je crois deviner qui est C. ! On ne nomme pas un levain par hasard ! ^_^
Et pour la viande, je note tout : pour la cuisson et la sauce ! Ça à l'air vraiment parfait !
De très bonnes vacances à toi Mingou !

clotilde a dit…

Tes dessins me plaisent toujours beaucoup, mais celui-là me fait un effet tout particulier.

Maintenant que j'y pense, on dirait un peu le pain au levain de La Marque jaune, pour les bédéphiles...

Bon voyage !

loukoum°°° a dit…

Je crois que j'ai deviné qui était ta mystérieuse invitée (et tu lui a préparé quoi de bon?), j'espère que vous avez fait bon voyage, profitez bien de ces vacances et j'espère te revoir à ton retour.
Bisous!

7lesnymphéasaussi a dit…

Expo de Kühn sensass (merci merci !(Kertész pas mal non plus !)et plein de photos prises au Yashica par S. (moi dépaysantes quand même qu'en Thaïland :)
On a aussi eu l'honneur de visiter LA cave (sans demander en plus)!! C'était aussi incroyable que dans ton message.
Espère entretien OK et surtout vacances parfaites.
D'ici ton retour, je t'embrasse.
Profite profite !
E.

Priscilla a dit…

http://www.sarahmelling.com/

Sarah Melling has a wonder way with food illustration.

misa a dit…

Mon anatole s'appelait herbert (je ne l'avais pas baptisé, on me l'a offert ainsi) depuis il a disparu mais j'ai gardé son ravier et je pense à la personne qui me l'avait fourni chaque fois que je m'en sers...
Bonnes vacances !
Toujours pas testé tes chocolate crinkles mais ils sont dans ma liste des "à faire", c'est à dire affichés sur le mur de la cuisine (avec des biscuits gingembre de chez gracianne...)
Misa

Artsakountala a dit…

Moi, je sais qui c'est cette mystérieuse C. !

Bon voyage, ma chère Mingou et rapporte-nous de belles photos avec ton super appareil !

Qui a la garde d'Anatole pendant ton absence ?

MM a dit…

(Toujours de Chiang Mai, ou je viens de me faire demonter le dos par une masseuse...)
Anatole est au frais, dans mon frigo. J'espere qu'il tiendra le coup...
Pour le nom, deux pistes : la piste C., ou bien la piste autrichienne... :-)
Demain, cours de cuisine thaie !

Lylou a dit…

J'attends avec impatience vos recettes thaïlandaises. Il faut nous en faire profiter !

MM a dit…

Je sors du cours de cuisine. C'etait interessant, mais un peu stressant parce qu'il y avait un rythme a suivre, et comme je cuisinais pour deux, j'avais souvent du retard par rapport aux autres... Cinq plats et un dessert cuisines et degustes entre 12h et 15h. J'ai eu le livret de recettes a la fin, je compte bien en essayer d'autres une fois de retour a Paris.

Tifenn a dit…

Hélas, je fais partie des mangeurs de viande cuite. Mais quand même, j'aime bien te lire et je te souhaite de bonnes vacances(en fait, quand tu liras tu seras revenue, il ne te restera qu'à pleurer) bises!

MM a dit…

De retour d'un trek de deux jours. Epuisant mais chouette (et ca change des visites de temples).
Pour le moment, j'arrive a avoir un carnet illustre a jour, donc je suis plutot contente (mais comme il s'agit de croquis vite faits, mes crayons de couleur et aquarelle ne me servent pas a grand chose...).
Demain, nous nous dirigeons vers le sud.

Artsakountala a dit…

Un coucou, Mingou !

Pense à nous, transis de froid, avec la goutte au nez !

Bise bise

Sovanna a dit…

Coucou Mingou, j'espère que ton voyage se passe bien :-)
J'ai hâte de découvrir ton compte rendu de voyage et tes nouveaux dessins !
Quant à moi je suis rentrée hier...30°C de moins d'un coup c'est dur !! Mais la têtes pleine d'images et de supers souvenirs !
Un bon steak saignant après 2 semaines de nourritures asiatiques (même si délicieuses) ...quelle bonne idée !
A bientôt

Sarah-Louise a dit…

Bonjour MM,
Je t'écris depuis la salle d'embarquement, destination ... Bangkok puis Chiang Mai. Pourrais-tu me donner les coordonnées de ton cours de cuisine si tu en as été suffisamment contente ? j'ai vu plusieurs adresse dans le lonely et hésite. profite bien de ton voyage, je vais donc marcher sur tes pas.
SL

Colours and Textures a dit…

J'adore le pain au levain et le dessin.
Coucou Tessa

MM a dit…

Petit coucou de Koh Tao, ou nous sommes arrives ce matin, apres un long periple de presque 24 h.

Sovanna : Merci pour tous tes tuyaux, qui nous sont extremement precieux !

Sarah-Louise : Sur les conseils de Sovanna et des guides, on a choisi la Chiang Mai Thai Cookery School, la plus connue. Elle est tres bien.

Sur ce, XIN NIAN KUAI LE et GONG XI FA CAI tout le monde !

Sovanna a dit…

Koh Tao ! Je suis trop jalouse !!!
Enjoy !
^^

Artsakountala a dit…

Et la traduction ? (moi, je trouve que tu le la joues un peu, comme ça, loin de la grisaille ;-) )

Gracianne a dit…

Mais non elle ne se la joue pas, elle est juste dans l'ambiance. Gong Xi Fa Cai et Xin Nian Kuai le aussi :)
Bonne annee du lapin a tous.

Artsakountala a dit…

C'était pour rire bien-sûr ;-) moi, je ne serai jamais méchante avec MM. Pas possible. c'était juste taquin.
Reste que j'aimerais bien savoir ce que veut dire Gong Xi etc.

MM a dit…

Artsakountala : Gong xi fa cai, c'est la facon dont les Chinois se souhaitent une bonne annee : on souhaite a l'autre beaucoup de fortune ;-)

Je regrette un peu d'etre a Koh Tao pour le nouvel an. A Bangkok, j'aurais ete plus dans l'ambiance. Encore que j'ai vu et entendu pas mal de petards ici...

Demain, nous partons pour Bangkok. Je n'arrive pas a croire que c'est notre ultime etape...

Cécile a dit…

C'est chouette de suivre un peu ton périple, hâte que tu nous en racontes un peu plus.

Sinon, j'adore ces mots de René Char. J'aimerais pouvoir les faire miens...
Je t'embrasse.

Sarah-Louise a dit…

Merci MM pour les coordonnées de l'école, je suis allée voir leur site ça a l'air très bien. J'arrive juste à Chiang Mai et profite donc de la douceur de l'air après la canicule de Bangkok.
Enjoy Koh Tao, j'y suis allée il y a trois ans et j'avais beaucoup aimé. Le tout est de trouver une plage un peu tranquille.
Dommage que nous ne nous soyons pas croisées, ça m'aurait fait plaisir de te rencontrer. Peut-être à Paris. bises

MM a dit…

De retour de Thaïlande aujourd'hui, et plutôt contente de retrouver mon chez moi (j'ai l'impression d'être partie plus d'un mois...).
Plein de choses à vous montrer.
Même si je ne me suis pas du tout servie de mes crayons, ni de mon aquarelle, j'ai réussi à tenir un carnet à peu près à jour et en ai rempli une cinquantaine de pages :->
Sinon, ça me fait tout bizarre d'avoir plus d'une épaisseur de vêtement sur moi, et les doigts gelés...

Sarah-Louise : J'espère que le cours de cuisine t'a plu.
J'ai bien aimé voir le chef faire son "show". En revanche, j'ai trouvé qu'il y avait trop d'Américains et qu'ils parlaient vraiment fort.
Nous, on a fait l'inverse : on a commencé par Chiang Mai et fini avec Bangkok.
Je suis sûre qu'on aura d'autres occasions de se rencontrer :-)

MM a dit…

Juste un mot pour vous dire ma joie : Anatole est VIVANT et fait des bulles !

Artsakountala a dit…

Gong xi fa cai avec du retard (je t'expliquerai pourquoi) !

Contente que tu sois rentrée saine et sauve et qu'Anatole ait résisté à ton absence.

:-)

Des photos ! Des photos ! Des photos !

Tifenn a dit…

Bravo Anatole! ;)
Bon retour chez toi!

Sovanna a dit…

Welcome back Mingou !
J'ai hâte de voir ce dont Anatole est capable ^^. J'ai tenté l'expérience il y a 2 ans quand on m'a offert le livre de E. Kayser, mais j'ai abandonné, car finalement je ne suis pas une adepte de l'acidité que ça donne au pain...(peut-être une mauvaise maitrise du dosage ?)
Et oui je suis bien d'accord avec toi, c'est désespérant de croiser ces "farangs" qui ont l'air de croire que la richesse gastronomique de la Thaïlande se résume à la Chang Bier (soupir).

avis a dit…

on aura une photo d'anatole et ses bulles?
bises
manuela

MM a dit…

Artsakountala : Tu n'imagines pas à quel point je suis contente pour Anatole. Ce petit est formidable :-)

Tu ne préfères pas des dessins du carnet de voyage ? ;-)

Tifenn : Merci ! Anatole est tout flatté.

Sovanna : J'ai déjà fait deux fournées de baguettes, très prometteuses pour un début ! Justement, c'est ce petit goût aigrelet que j'adore dans le pain au levain...
Oui, les spécimens croisés du côté de Kao San Road sont assez affligeants, MAIS mon poulet aime bien la Chang Bier aussi...

Avis : Euh... peut-être... Je ne suis pas sûre que cela ait un grand intérêt (un levain est un levain, quoi), mais si vous voulez, pourquoi pas ?
Ce serait peut-être plus intéressant que je vous montre ce qu'il sait faire ;-)


J'ai quelque 25 doubles pages de mon carnet de voyage à scanner, et je vous avoue que j'ai une ENORME flemme (en plus d'être un peu patraque).
Be patient!

avis a dit…

repose toi bien mingou avec ses chauds froids on attrape des méchantes choses en cette saison.
oui c'est sur qu'on aimerait voir ce que sais faire Anatole en plus des bulles ^^

Claire a dit…

Le second essai fut le bon!! J’avais du faux-filet (épaisseur 2 cm), je l’ai cuit au grill selon ton minutage, et c’était parfait, on s’est vraiment régalé (avec des rattes sautées), ce morceau était super tendre :-)

MM a dit…

Avis : Nous sommes en mai, et Anatole ne sait toujours pas faire autre chose que des pains de seigle... :-/

Claire : C'est une excellente nouvelle ! Tu verras, avec l'habitude, tu sauras évaluer la durée de cuisson nécessaire selon l'épaisseur de la viande.